bandeau atlas du patrimoine
atlas du patrimoine accueil > en savoir plus >
retour à l'accueil

L’atlas de l’architecture et du patrimoine de la Seine-Saint-Denis s’inscrit dans le cadre du projet du Ministère de la Culture et de la Communication visant à la mise en place, à des échelles territoriales diverses, de plates-formes de restitution, de diffusion et d’échanges de données localisées relatives au patrimoine. Ce projet implique des partenaires variés : État, collectivités territoriales, éventuellement partenaires privés. La réalisation de cet atlas a été confiée au Conseil général de la Seine-Saint-Denis lors de la signature du protocole de décentralisation culturelle conclu le 27 novembre 2001 entre le Ministère de la Culture et de la Communication et le Département de la Seine-Saint-Denis (article 3). Le Bureau du Patrimoine du Département en est le maître d’œuvre.

Dans sa version actuelle, l’atlas du patrimoine de la Seine-Saint-Denis propose l’accès :
- à la carte archéologique et à l’inventaire, en cours, du patrimoine architectural ;
- à des ressources documentaires : catalogue de données géographiques, répertoire bibliographique, catalogue iconographique, annuaire ;
- à des outils téléchargeables permettant de visualiser et de manipuler ces dernières.

L’atlas de l’architecture et du patrimoine de la Seine-Saint-Denis vient compléter les données des bases nationales du Ministère de la Culture : Mérimée pour les édifices, Palissy pour les objets mobiliers, Mémoire pour l’iconographie et Archidoc pour la bibliographie relative au patrimoine architectural des 19e et 20e siècles.

Partager le patrimoine pour mieux se connaître

L’atlas de l’architecture et du patrimoine de la Seine-Saint-Denis s’inscrit naturellement dans le cadre du projet départemental en facilitant l'accès de tous aux connaissances relatives au patrimoine de la Seine-Saint-Denis. Il valorise ces ressources et incite à de nouvelles pratiques, notamment dans le domaine de l'aménagement urbain. Il s’inscrit de fait dans le cadre de l’agenda 21 de la culture, adopté le 8 mai 2004 par le forum des autorités locales de Porto Alegre pour l’inclusion sociale, visant notamment, dans son article 31, « à promouvoir la socialisation et l’accès à la dimension numérique des projets et du patrimoine culturel local ou universel ».

Des technologies libres pour un développement durable

Répondant également à une exigence de développement durable, l’atlas de l’architecture et du patrimoine privilégie les formats de stockage de données ouverts (XML, SVG) et utilise, pour son développement, des logiciels libres. La structuration des données reprend les normes en vigueur, quand elles existent.

 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas