bandeau atlas du patrimoine
atlas du patrimoine bases documentaires > catalogue de sites / d'édifices > détails du répertoire >
noticesdetailsdetails

Les notices de sites ou d’édifices, accessibles à partir de leur liste ou de la carte créée à partir de celles-ci, sont extraites de la carte archéologique ou de l’inventaire départemental.

La carte archéologique départementale est enrichie depuis 1991 dans le cadre d’un travail associant le bureau du patrimoine du Département de la Seine-Saint-Denis et le service régional de l’archéologie d’Ile-de-France. Elle recense tous les éléments signifiants de l’occupation du sol antérieurs au début du 19e siècle, que ceux-ci soient connus par des travaux archéologiques ou par des sources historiques : sites archéologiques proprement dits, habitats (villages, hameaux, fermes isolées), structures artisanales (moulins, carrières…), résidences seigneuriales (châteaux, manoirs, maisons fortes), éléments de limitation ou de bornages (bornes, fourches patibulaires, poteau de seigneurie), infrastructures diverses, notamment hydrauliques (fontaines, aqueducs, regards…). Toutefois, conformément à l'article 69 du décret 2004-490 du 3 juin 2004, l'atlas du patrimoine ne donne aucun élement précis de localisation pour les sites archéologiques conservés et facilement accessibles ou en cours de fouille.

L'inventaire du patrimoine départemental est en cours depuis 2000. Il associe le Bureau du patrimoine du Département de la Seine-Saint-Denis et le Service régional de l'inventaire d'Ile-de-France. S'attachant particulièrement au patrimoine architectural contemporain, il croise plusieurs types d'enquête menées soit par le Bureau du patrimoine (1 à 5), soit par le Service régional de l'inventaire d'Ile-de-France (6).

  1. Le logement social est étudié dans le cadre d'une enquête à l'échelle du département sur la base de critères relevant de l'histoire du logement social et de l'histoire de l'architecture.
  2. Le patrimoine industriel fait l'objet d'un repérage exhaustif qui complète et enrichi le travail mené dans les années 1990 par le CAUE 93. Une attention particulière est portée à l'insertion des sites dans le tissu urbain.
  3. Les crèches départementales ont fait l'objet d'un inventaire exhaustif, réponse à une commande du Service des crèches de la Direction de l'enfance et de la famille du département de la Seine-Saint-Denis. Le corpus a été enrichi par un échantillonage de crèches municipales.
  4. Les réalisations de l'architecte André Lurçat en Seine-Saint-Denis (à Saint-Denis et Blanc-Mesnil) sont étudiés dans le cadre d'un partenariat associant le Bureau du patrimoine du Département de la Seine-Saint-Denis et l'Institut français d'architecture. Le repérage de terrain sera complété par une étude documentaire dans le fonds d'archive de l'architecte conservé à l'IFA.
  5. Des campagnes d'inventaire rapide sont réalisées dans le cadre de contributions patrimoniales, baptisées diagnostics patrimoniaux, à l'élaboration des plans locaux d'urbanisme. Tout le territoire communal est arpenté lors de la phase de repérage, mais le dépouillement des fonds documentaires demeure partiel.
  6. Le patrimoine horticole et le patrimoine industriel de la commune de Montreuil ont fait l'objet d'un inventaire thématique. Les autres patrimoines font l'objet d'un inventaire topographique.

La diversité des approches mises en oeuvre se traduit naturellement par une diversité, volontairement non réduite, dans l'écriture des notices soumises toutefois à l'application de règles élémentaires d'homogénéisation. On prendra donc garde à toujours se référer au champ Type d'étude lors de la consultation des notices afin d'apprécier convenablement le contexte de l'étude.

Les notices de sites et les notices d’édifices ont une structure largement commune. On prendra toutefois garde au fait que la datation n’a pas le même sens selon qu’elle concerne un site archéologique ou un édifice repéré dans le cadre de l’inventaire. Dans le premier cas, la datation désigne la période durant laquelle le site est occupé. Dans le second cas, la datation désigne la ou les périodes de construction de l’édifice. Le champ Qualification de la datation précise le sens à donner à la datation : période(s) d’occupation ou campagne(s) de construction.

 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas