bandeau atlas du patrimoine
atlas du patrimoine bases documentaires > catalogue de sites / d'édifices > notices de sites / d'édifices >

cité Emile-Dubois ou cité des 800 (Aubervilliers) [001inv302]

 

Nord Ouest Est Sud noRd-ouest norD-est sUd-ouest sud-esT


Précision sur la dénomination : ensemble de logements HLM
Appellation : cité Emile-Dubois ou cité des 800

Commune : Aubervilliers
Adresse(s) : rue Danielle Casanova

Inventeur - Informateur -Enquêteur : Pouvreau Benoît
Année de la découverte ou de l'enquête : 2004
Redacteur(s) : Pouvreau Benoît
Date de la rédaction : 2004
Organisme : service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Type d'étude : étude thématique logement social ; étude PLU

Qualification de la datation : campagne(s) de construction
Date de construction : 1952-1958

Auteur(s) : Lopez Raymond, Holley Michel, Boudier Roland (architectes)
Description : En 1952, le MRU fait une nouvelle proposition à l'office d'HLM d'Aubervilliers : participer à une opération du « secteur industrialisé ». Expérimentale, privilégiant l'industrialisation et la préfabrication, cette procédure consiste à regrouper plusieurs maîtres d'ouvrage, pour faire travailler les mêmes entreprises de gros-oeuvre et de second-oeuvre, afin de diminuer le coût de la construction. L'opération des "800 logements" d'Aubervilliers fait donc partie de ce dispositif qui va permettre d'accélérer le rythme de la construction au niveau national. Dès 1952, c'est l'architecte Raymond Lopez qui est chargé de cette opération. Ce dernier est déjà un architecte reconnu : outre la Caisse centrale d'allocations familiales rue Viala (1952-1959) en construction à Paris, il vient d'achever la Fédération nationale du bâtiment rue Lapérouse (1948-1951), toujours à Paris. Pour des raisons administratives, les travaux débutent quelques années plus tard, alors que Lopez a encore accru son influence. Proche conseiller de ministres, il est chargé en 1957 de la rénovation urbaine de la capitale. C'est au cours de cette année que débute le chantier des "800", confié pour l'essentiel à son chef d'agence, l'architecte Michel Holley. Ce dernier se tourne vers Roland Boudier qui devient architecte d'opération. C'est le début d'une longue collaboration et, par ailleurs, d'une forte implantation de l'équipe Lopez / Holley dans le territoire puisque c'est l'opération d'Aubervilliers et les conseils de Jacques Brun qui amènent Georges Valbon à faire appel à Lopez et Holley pour édifier le nouveau Bobigny en 1961.
Outre les "800 logements", aussi dénommé Emile-Dubois (maire de la ville de 1952 à 1957), ils réalisent à l'identique, mais pour un nombre de logements moindre, la cité Gabriel-Péri (520 logements boulevard Edouard-Vaillant) dont les immeubles sont aussi dotés d'escaliers circulaires qui constituent l'une des seules originalités de ce programme.


indexation matière :
06 : occupation de l'espace
  --- 06.20 : forme de l'habitat
    --- 06.20.03 : secteur urbain
      --- 06.20.03.09 : lotissement
        --- 06.20.03.09.01 : cité
          --- 06.20.03.09.01.04 : grand ensemble

indexation chronologique :
Iconographie :

Cité Emile Dubois  [1459]
Cité Emile Dubois [1459]
Phot. B. Pouvreau - © Département de la Seine-Saint-Denis
 

 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas