bandeau atlas du patrimoine
atlas du patrimoine bases documentaires > catalogue de sites / d'édifices > notices de sites / d'édifices >

Bobigny [008s000]

 

localisation communale


Appellation : Bobigny

Commune : Bobigny

Inventeur - Informateur -Enquêteur : Héron Claude
Année de la découverte ou de l'enquête : 2000
Redacteur(s) : Héron Claude
Date de la rédaction : 12/01/2007
Organisme : Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Etat à la découverte : structuré
Niveau d'interprétation : site fonctionnel
Précision de l'emprise : localisation et extension connues
Type d'étude : carte archéologique de la Seine-Saint-Denis

Description : Le testament d’Erminethrude, daté du 6e ou du 7e siècle, mentionne les vêtements, les outils et les bœufs que celle-ci possède à Bobigny et qu’elle lègue à son fils (Atsma 1985 p. 823). Odo de Balbiniacus, premier seigneur de Bobigny, est cité en 1093 (Lasteyrie 1887 p136). Ultérieurement, la terre de Bobigny relève partie de l’abbaye de Saint-Denis, parti de la seigneurie de Livry (Masson 1887 p. 61) : en 1360, Pierre de Chambly déclare ainsi tenir du roi la terre et seigneurie de Livry, dont relève, entre autres, Bobigny et Eaubonne (Genty 1898 p. 40). Trois fiefs relèvent ainsi, en tant qu’arrière-fiefs, de la seigneurie de Livry : le fief de Béquignard, le fief de la Mothe, le fief de la Barre (Genty 1898 p. 110), ces deux derniers étant tenus en 1500 par les Célestins de Paris (Genty 1898 p. 331). Le 20 avril 1349, Jehan Le Mire déclare tenir de Jeanne de Trie, veuve de Philippe de Chambly, seigneur de Livry, la motte de l’hôtel de Bobigny, la haute justice, la grange dîmeresse et le four de la ville (cf supra)(AN R4 936, Genty 1898 p. 120). En 1442, Charles de Montmorency détient la seigneurie relevant de l’abbaye de Livry. Après que ce fief ait fait retour à Simon Sanguin pour défaut d’aveu, il est concédé au début du 16e siècle aux Perdiel (Genty 1898 p. 121). La terre de Bobigny est toute entière tenue par Guillaume Perdrier de 1564 à 1593. En 1638, Charlotte Perdriel, fille de Charles Perdriel, épouse Joseph-Charles d’Ornano; en 1657, sa soeur Anne épouse quant à elle Charles de Béthisy (Genty 1898 p. 121). La terre de Bobigny est alors à nouveau divisé entre deux seigneuries : l’une relève, celle de d’Ornano, relève exclusivement de Saint-Denis; l’autre, celle de Béthisy, relève pour partie de Saint-Denis et pour partie de Livry. A partir de 1676, la terre de Bobigny est à nouveau rassemblée dans les seules mains de François Jacquier (Masson 1887 p. 115). ON note que l’aveu rendu en 1672 par François Jaquier mentionne l’esgout qui fait la séparation du chemin du terroir de Bobigny à Drancy (Masson 1887 p. 118-119), un autre égout faisant la limite entre Drancy et Bobigny. On note qu’il est déjà fait mention du fossé qui fait la séparation de Drancy et Bobigny en 1504 dans le terrier élaborés par les héritiers de Charles de Montmorency et Jeanne Rataut (Masson 1887 p. 39).
La paroisse pourrait être d'origine mérovingienne, mais le statut paroissial n'est avéré qu'au début du 13e siècle.
Une rectification de limites communales avec Drancy a lieu en 1935.


indexation matière :
indexation chronologique : pas d'indexation chronologique

dossier(s) rattaché(s) :
Iconographie : cliquez ici pour voir toute l'iconographie se rapportant à ce site

 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas