bandeau atlas du patrimoine
atlas du patrimoine bases documentaires > catalogue de sites / d'édifices > notices de sites / d'édifices >

la Motte (Bobigny) [008s022]

 

Nord Ouest Est Sud noRd-ouest norD-est sUd-ouest sud-esT


Commune : Bobigny
Adresse(s) : la Motte

Inventeur - Informateur -Enquêteur : Le Bechennec Yves
Année de la découverte ou de l'enquête : 1999
Redacteur(s) : Héron Claude
Date de la rédaction : 15/08/2000
Organisme : Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Etat à la découverte : structuré
Niveau d'interprétation : site fonctionnel
Précision de l'emprise : localisation et extension connues
Type d'étude : carte archéologique de la Seine-Saint-Denis

Qualification de la datation : période(s) d'occupation

Description : Une fouille a mis en évidence plusieurs enclos funéraires palissadés dont seule la moitié sud a pu être étudiée. L’un d’eux est circulaire et est interrompu par une porte abritée par une porche sur poteau ; un autre a une forme quadrangulaire. L’étude des enclos livre pour la destruction de la palissade, les débris d’une fiche à œillet en fer probablement issue d’un char du 3e siècle avant J.-C. L’enclos du 2e siècle avant J.-C. livre quant à lui, dans le comblement final postérieur à l’arrachage de la palissade, un dépôt significatif de 30 kilos de scories de forge associées à des rebuts de fer très divers. Ce reste d’un dépôt de ferrailleur est relativement bien daté par la présence d’une fibule de Nauheim associé à deux bracelets en verre. La date de ce dépôt peut être affinée grâce aux tessons de céramique de type NPR et se calerait à la transition La Tène DIa /Ib. Une chaussée est aménagée une dizaine de mètres au sud. La lourde réoccupation antique, fossé et recharge, ne permet pas de dater précisément sa création. Cet axe de circulation large de 6 mètres sépare la zone à vocation funéraire de deux puits appartenants à de probables îlots d’habitat. L’un des puits a livré une tête de cheval intacte. L’analyse fine de ce vestige osseux, heureusement collecté minutieusement, permet d’y lire une fine trace d’usure liée au passage d’un lien ayant servi à la suspendre à l’air pendant un temps long. L’autre puits, en livrant dans ces comblements les plus bas, un fragment de perle bleu à décor occulé spiralé blanc, régionalement comparable à celle de Meulan – L’Ile Belle, permet de proposer pour le comblement de ces structures, l’orée de La Téne D 1 soit les années 125 avant J.-C. Cinq structures fossoyées viennent perturber l’espace funéraire. Une fois de plus il est malaisé d’en dater la mise en place. Tout au plus, pouvons-nous, sur la base de l’assemblage du mobilier qui y est retrouvé et si l’on se fie au potin type 9117 associés à des fibules en alliage cuivreux et des lèvres d’amphores italiques, dater leurs comblements de la Tène D1a.


indexation matière :
indexation chronologique :
06 : age du fer
  --- 06.02 : deuxième age du fer
    --- 06.02.02 : 4e siècle avant J.-C.
    --- 06.02.03 : 3e siècle avant J.-C.
    --- 06.02.04 : 2e siècle avant J.-C.
    --- 06.02.05 : 1er siècle avant J.-C.
07 : antiquité
  --- 07.01 : haut empire
    --- 07.01.02 : 1er siècle
    --- 07.01.03 : 2e siècle

dossier(s) rattaché(s) :
008s024  ---  008s022

Iconographie : cliquez ici pour voir toute l'iconographie se rapportant à ce site


Bibliographie :
 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas