bandeau atlas du patrimoine
atlas du patrimoine bases documentaires > catalogue de sites / d'édifices > notices de sites / d'édifices >

Merville (La Courneuve) [027s011]

 

Nord Ouest Est Sud noRd-ouest norD-est sUd-ouest sud-esT


Appellation : Merville

Commune : La Courneuve
Adresse(s) : parc départemental de La Courneuve

Inventeur - Informateur -Enquêteur : Héron Claude
Année de la découverte ou de l'enquête : 1995
Redacteur(s) : Héron Claude
Date de la rédaction : 21/10/1995
Organisme : Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Etat à la découverte : sans objet
Niveau d'interprétation : site fonctionnel
Précision de l'emprise : localisation et extension connues
Type d'étude : carte archéologique de la Seine-Saint-Denis

Qualification de la datation : période(s) d'occupation

Description : Merville (Majoris villa ou villa quae Major dicitu) figure dès le 9e siècle dans le patrimoine de l’abbaye de Saint-Denis. En 834, les Miracula sancti Dionisii y situent une masure appartenant à une pauvresse. Durant le premier tiers du 13e siècle, l’abbaye rachète d’anciens cens afin de constituer le domaine. A partir du 13e siècle, les comptes de l’abbaye font régulièrement état de dépenses pour la maison Merevilla appartenant à l’abbé. Doublet dit en effet qu’il s’agit d’un "chasteau ancien et maison de plaisance des abbez de Saint-Denis". Au 14e siècle, l’hôtel de Merville possède, derrière les bâtiments seigneuriaux, 16 arpents de bois en une pièce bordée sur un côté par le Croult et enclose de fossés sur les trois autres. En 1399, le manoir est entouré de fossés et comprend une basse-cour avec un colombier. En 1410, le pont-levis est rétabli. Une gravure exécutée peu avant 1840 figure une tour carrée ornée d’une frise, d’arcs et de bandeaux sculptés autour de fenêtres en anse de panir, détails architecturaux permettant de faire remonter sa construction à la fin du 15e ou au début du 16e siècle. La demeure abbatiale semble être abandonnée au 16e siècle. En 1540, les pavés de la chaussée de Merville, qui reliait le manoir à la rue Saint-Rémy, à Saint-Denis, sont arrachés. En 1672, lors du partage des biens de l’abbaye, le domaine est attribué à la mense distraite. L’hôtel est alors en ruine, mais la ferme comprend toujours un pressoir, des granges, des étables et un colombier. Le plan cadastral de 1811-1812 figure une cour de forme irrégulière, bordée de bâtiments contigus sur trois côtés et de trois bâtiments disjoints sur le quatrième, adossé au Croult, à l’est. Une construction se trouve au centre de la cour. L’ensemble occupe une surface d’environ 6000 m2. La ferme est démolie en 1841. Lombard-Jourdan 1980 mentionne la chapelle.


indexation matière :
06 : occupation de l'espace
  --- 06.01 : architecture agricole
    --- 06.01.01 : édifice agricole
      --- 06.01.01.02 : ferme
  --- 06.07 : architecture domestique
    --- 06.07.02 : édifice domestique
      --- 06.07.02.02 : demeure
        --- 06.07.02.02.09 : manoir
  --- 06.20 : forme de l'habitat
    --- 06.20.02 : agglomération
      --- 06.20.02.05 : centre domanial

indexation chronologique :
08 : moyen age
  --- 08.01 : haut moyen age
    --- 08.01.04 : 9e siècle
    --- 08.01.05 : 10e siècle
  --- 08.02 : moyen age classique
    --- 08.02.01 : 11e siècle
    --- 08.02.02 : 12e siècle
    --- 08.02.03 : 13e siècle
  --- 08.03 : bas moyen age
    --- 08.03.01 : 14e siècle
    --- 08.03.02 : 15e siècle
09 : époque moderne
  --- 09.01 : 16e siècle
  --- 09.02 : 17e siècle
  --- 09.03 : 18e siècle
10 : époque contemporaine
  --- 10.01 : 19e siècle
    --- 10.01.01 : 1ère moitié 19e siècle

dossier(s) rattaché(s) :
027s000  ---  027s011

Iconographie :

Cadastre napoléonien. La Courneuve. Section A (détail)  [53]
Cadastre napoléonien. La Courneuve. Section A (détail) [53]
© Département de la Seine-Saint-Denis
"Ferme de Merville près Saint-Denis, détruite en 1841"  [523]
"Ferme de Merville près Saint-Denis, détruite en 1841" [523]
© Bibliothèque nationale de France
 


Bibliographie :
 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas