bandeau atlas du patrimoine
atlas du patrimoine bases documentaires > catalogue de sites / d'édifices > notices de sites / d'édifices >

Cité de la Muette (Drancy) [029inv052]

 

Nord Ouest Est Sud noRd-ouest norD-est sUd-ouest sud-esT


Précision sur la dénomination : ensemble de logements sociaux HBM
Destination successive et actuelle : logements, puis camp de transit (principalement vers Auschwitz) durant la seconde guerre mondiale et à nouveau logements.
Appellation : Cité de la Muette

Commune : Drancy
Adresse(s) : avenue Jean Jaurès, rues Fontaine et Blanqui

Inventeur - Informateur -Enquêteur : Pouvreau Benoît, Marc Couronné
Année de la découverte ou de l'enquête : 2003
Redacteur(s) : Benoît Pouvreau ; Marc Couronné
Date de la rédaction : 2003, 2007, 2009
Organisme : Service du Patrimoine Culturel de la Seine-Saint-Denis
Type d'étude : études thématiques cité-jardin, logement social

Qualification de la datation : campagne(s) de construction
Date de construction : 1931-1935

Auteur(s) : Beaudouin Eugène, Lods Marcel (architectes) ; Bodiansky Vladimir (ingénieur) ; Prouvé Jean (huisseries)
Description : Cette « cité-jardin » se distingue à plus d’un titre des précédentes : les procédés de fabrication industrielle pour l’édification des premiers gratte-ciel de la région parisienne d’une part, et d’autre part, son utilisation comme camp d’internement et de transit vers la déportation en fait un des lieux de mémoire de la Shoah.

La cité de la Muette, un chantier innovant contrarié par la crise

Envisagé sur le terrain de la Muette, acquis en 1925 par l’Office public d’HBM de la Seine (OPHBMS), le projet débute en 1929, confié aux architectes Eugène Beaudouin et Marcel Lods. Ils sont remarqués pour la cité du Champ des Oiseaux à Bagneux, débutée en 1927 où ils expérimentent la préfabrication industrialisée sur place avec l’ingénieur Eugène Mopin, et allient structure métallique et parement de béton pour 800 logements.

Pour les 1.250 logements de la cité de la Muette, le chantier est rationalisé au maximum et les usines de préfabrication sont édifiées sur place. Ils renouent avec Mopin et font appel à Jean Prouvé pour réaliser l’ensemble des portes et fenêtres.
Initialement, seules des barres sont prévues puis, courant 1931, 5 tours de 15 étages, de près de 50 m de hauteur, accueillent 280 logements HBM améliorés. Les 970 autres logements, HBM ordinaires, sont dans les barres en peigne, en redent ou en about réparties sur le terrain dans une composition très étudiée. En 1933, un immeuble de 4 étages, en forme de « U », ouvert au sud, réunit 360 logements.
Unique en son genre, beaucoup publiée et visitée à ce titre, d’un confort rare pour l’époque, la cité de la Muette subit les conséquences de la crise économique dans sa réalisation. Le gouvernement gèle les crédits de la Caisse des dépôts et consignations affectés au financement du logement social. Des équipements sociaux, sportifs, culturels et cultuels attendus, seul le groupe scolaire est maintenu grâce au soutien de la nouvelle municipalité communiste.
En 1936, gratte-ciel et peignes sont mis en location alors que redents et U restent inachevés. Mal-aimés et loués relativement cher dans le contexte de crise, « les premiers gratte-ciel de la région parisienne » trouvent peu de locataires. Confronté à trop de vacances, l’Office cède à l’offre du Ministère de la Défense et de la Guerre pour loger les gardes républicains mobiles (GRM) et leurs familles. Ils s’installent à la Muette fin 1938, comme dans d’autres cités d’HBM également mises en difficulté.

Le camp de la Muette, lieu d’internement et de transit vers la déportation

Au début de la guerre, les ressortissants allemands et autrichiens sont internés dans le U, alors inhabité, puis les prisonniers de guerre français, les ressortissants britanniques, canadiens et américains. En août 1941, la politique allemande de représailles des « menées judéo-bolchéviques » mène de nombreux juifs de l’est parisien à l’internement, toujours dans le U, surveillés par des gendarmes et policiers français.
En juin 1942, le U devient camp de rassemblement et de déportation pour l’ensemble de la France. De juillet 1942 à août 1944, les convois se succèdent. Sur 75.000 juifs déportés de France, 67.000 sont partis de Drancy, essentiellement vers Auschwitz-Birkenau.

En 1946, seul le U retrouve sa vocation de logement social. Les gendarmes sont maintenus dans les lieux jusqu’en 1976 quand tours, peignes et redents sont détruits par le Ministère de la Défense pour y construire une caserne.
En 1980, lors de la construction du gymnase qui jouxte la cité et le groupe scolaire est découvert un tunnel creusé par les internés en septembre 1943.

Le 25 mai 2001, la cité est classée Monuments historiques en tant que « réalisation architecturale et urbanistique majeure du XXème siècle […] et en raison également de son utilisation durant la deuxième guerre mondiale d'abord comme camp d'internement, puis comme camp de regroupement avant la déportation, qui en fait aujourd'hui un haut lieu de la mémoire nationale ».
Le 6 mai 2002, le tunnel est à son tour classé.


indexation matière :
02 : économie
  --- 02.09 : matériau
    --- 02.09.03 : matériaux de construction
      --- 02.09.03.03 : béton
06 : occupation de l'espace
  --- 06.20 : forme de l'habitat
    --- 06.20.03 : secteur urbain
      --- 06.20.03.09 : lotissement
        --- 06.20.03.09.01 : cité
          --- 06.20.03.09.01.01 : cité jardin

indexation chronologique :
protections MH:

Code protection : 029p04
Mode : classement MH
Date de mise en place : 2001/05/25
Objet : Immeuble en U subsistant : façades et toitures, escaliers et leurs cages, caves, sol de la cour sur parcelles cadastrales BZ104, 154 ; tunnel des déportés sur parcelles cadastrales BZ104, BZ54, BZ52, BZ103.
Notice complète : cité de la Muette - classement MH (2001/05/25) - Drancy [029p04]


Iconographie :

Drancy, les premiers gratte-ciel de la région parisienne, 15 étages. [19891]
Drancy, les premiers gratte-ciel de la région parisienne, 15 étages. [19891]
© Département de la Seine-Saint-Denis
Drancy, cité de la Muette, perspective des premiers gratte-ciel de la région parisienne. [19881]
Drancy, cité de la Muette, perspective des premiers gratte-ciel de la région parisienne. [19881]
© Département de la Seine-Saint-Denis
Drancy, les premiers gratte-ciel de la région parisienne. [15015]
Drancy, les premiers gratte-ciel de la région parisienne. [15015]
Scan. M. Couronné - © Département de la Seine-Saint-Denis
 
Drancy, cité de la Muette, les porches d'immeubles en perspective [19885]
Drancy, cité de la Muette, les porches d'immeubles en perspective [19885]
© Département de la Seine-Saint-Denis
Drancy, les premiers gratte-ciel de la région parisienne. [19887]
Drancy, les premiers gratte-ciel de la région parisienne. [19887]
© Département de la Seine-Saint-Denis
Drancy, Cité de la Muette, Mémorial de la Shoah [7807]
Drancy, Cité de la Muette, Mémorial de la Shoah [7807]
Phot. M. Couronné - © Département de la Seine-Saint-Denis
 
Drancy, Cité de la Muette, perspective de la cité et du mémorial de la Shoah [15012]
Drancy, Cité de la Muette, perspective de la cité et du mémorial de la Shoah [15012]
Phot. G. Bréhinier - © Département de la Seine-Saint-Denis
Drancy, Cité de la Muette, immeuble sur rue en perspective [27495]
Drancy, Cité de la Muette, immeuble sur rue en perspective [27495]
G. Bréhinier - © Département de la Seine-Saint-Denis
Drancy, Cité de la Muette, immeuble en perspective [7806]
Drancy, Cité de la Muette, immeuble en perspective [7806]
Phot. S. Asseline - © Département de la Seine-Saint-Denis
 
Drancy, Cité de la Muette, façade sur rue avec commerces [7800]
Drancy, Cité de la Muette, façade sur rue avec commerces [7800]
Phot. M. Couronné - © Département de la Seine-Saint-Denis
Drancy, Cité de la Muette, coursives d'un immeuble [27496]
Drancy, Cité de la Muette, coursives d'un immeuble [27496]
G. Bréhinier - © Département de la Seine-Saint-Denis
Drancy, Cité de la Muette, fenêtres extérieures [7790]
Drancy, Cité de la Muette, fenêtres extérieures [7790]
G. Bréhinier - © Département de la Seine-Saint-Denis
 
Drancy, Cité de la Muette, escalier extérieur sur rue [7798]
Drancy, Cité de la Muette, escalier extérieur sur rue [7798]
Phot. M. Couronné - © Département de la Seine-Saint-Denis
Drancy, Cité de la Muette, couloir extérieur couvert [7797]
Drancy, Cité de la Muette, couloir extérieur couvert [7797]
Phot. M. Couronné - © Département de la Seine-Saint-Denis
Drancy, Cité de la Muette, coursives [27492]
Drancy, Cité de la Muette, coursives [27492]
G. Bréhinier - © Département de la Seine-Saint-Denis
 
Drancy, Cité de la Muette, escalier intérieur [27493]
Drancy, Cité de la Muette, escalier intérieur [27493]
G. Bréhinier - © Département de la Seine-Saint-Denis
Drancy, Cité de la Muette, escalier intérieur [27494]
Drancy, Cité de la Muette, escalier intérieur [27494]
G. Bréhinier - © Département de la Seine-Saint-Denis
 


Bibliographie :
 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas