bandeau atlas du patrimoine
atlas du patrimoine bases documentaires > catalogue de sites / d'édifices > notices de sites / d'édifices >

château de Livry (Livry-Gargan) [046s011]

 

Nord Ouest Est Sud noRd-ouest norD-est sUd-ouest sud-esT


Appellation : château de Livry

Commune : Livry-Gargan
Adresse(s) : 1-21 rue de Vaujours ; 17-21 rue de l'Eglise ; 1-21 rue du Château ; 6-16 avenue Georges Clémenceau

Inventeur - Informateur -Enquêteur : Héron Claude
Année de la découverte ou de l'enquête : 1995
Redacteur(s) : Héron Claude
Date de la rédaction : 29/06/2000
Organisme : Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Etat à la découverte : sans objet
Niveau d'interprétation : site fonctionnel
Précision de l'emprise : localisation et extension connues
Type d'étude : carte archéologique de la Seine-Saint-Denis

Qualification de la datation : période(s) d'occupation

Description : Le château de Livry est attesté en 1113 lorsque Louis VI le confisque à Paien de Montjay. En 1128, le château est possédé par Amaury de Montfort qui a épousé en 1120 la fille d’Anseau de Garlande, sénéchal de Louis VI, mort en 1118. Le château a peut-être été confié à Amaury après la confiscation de 1113. Il est possible aussi qu’Amaury soit alors le tuteur des enfants de Guillaume, frère d’Anseau, mort en 1120 : on note en effet qu’avant 1115, Guillaume reçoit le péage de Bondy. Toujours est-il qu’en 1127, après qu’Etienne de Garlande, frère d’Anseau et de Guillaume, ait transmis de son propre chef à Amaury (son neveu par alliance) sa charge de sénéchal (il a succédé, en 1120, à son frère Guillaume qui avait lui-même succédé à Anseau), Louis VI vient assiéger Amaury à Livry. Ce dernier s’est allié au comte de Champagne et au roi d’Angleterre. Le château est néanmoins pris et détruit. La paix conclue, le château est reconstruit et confié à Etienne de Garlande. Plusieurs actes de 1255, 1258, 1281 et 1299 font état de maisons situées près des fossés du château et de la grange, sur la place s’étendant devant ledit château. En 1307, Philippe IV cède à Pierre de Chambly un "manoir sans pris...gasté et deschu". En 1531, l’hôtel seigneurial est explicitement distingué du "vieux et ancien château de Livry" auprès duquel existe une ferme. En 1648, Chastillon représente la "maison seigneurial de Livry" sous l’apparence d’une demeure avec un étage bordée, à gauche, d’un corps de bâtiment à deux étages, à droite d’un bâtiment plus bas, à contreforts auquel fait suite une construction circulaire, sans doute un pigeonnier; à l’arrière-plan, on distingue une autre construction à un étage flanquée de deux tourelles et derrière, un bois ou une allée bordée d’arbres. L’ensemble est entourée d’un mur bas dont saillent des constructions circulaires, tours arasées ou belvédères. Le terrier rédigé en 1664 à la demande du marquis de Mailly situe sans ambiguïté le château au sud-est du village, à l’angle de la rue de l’Eglise et de la rue de Vaujours (actuellement rue du Château). Au 18e siècle, le château se présente sous un aspect très différent de celui rendu par Châtillon. Il s’agit d’une construction d’une trentaine de mètres de long flanquée de deux grands pavillons d’angle. L’accès à la cour se fait derrière le chevet de l’église. Entre le château et la rue de l’église, plusieurs corps de bâtiments doivent sans doute être identifiés aux communs. le château disparait entre 1792 et 1819. Rien ne permet donc de localiser précisément le château médiéval. L’hypothèse qu’il se trouve à l’emplacement ou à proximité immédiate du château moderne ne se fonde en définitive que sur l’absence de vestiges significatifs d’une telle construction sur les plans des 17e-18e siècles, ainsi que sur un schéma d’évolution général de ce type de structure. La représentation de Chastillon, pour alléchante qu’elle soit, ne va pas non plus sans poser de problèmes car rien ne permet de la rattacher à ce qui est figuré par les plans plus tardifs. l’absence de tout élément d’environnement - église, village - incite par ailleurs à la plus extrême prudence quant à la confiance à accorder à cette source. On note qu'au début du 18e siècle, les eaux de trois mares situées à l’est du village sont captées et conduites à la fontaine du château au moyen de conduites en pierre.


indexation matière :
06 : occupation de l'espace
  --- 06.07 : architecture domestique
    --- 06.07.02 : édifice domestique
      --- 06.07.02.02 : demeure
        --- 06.07.02.02.03 : château
        --- 06.07.02.02.09 : manoir
  --- 06.13 : architecture militaire
    --- 06.13.01 : ensemble militaire
      --- 06.13.01.05 : édifice fortifié
        --- 06.13.01.05.03 : château fort

indexation chronologique :
08 : moyen age
  --- 08.02 : moyen age classique
    --- 08.02.02 : 12e siècle
    --- 08.02.03 : 13e siècle
  --- 08.03 : bas moyen age
    --- 08.03.01 : 14e siècle
    --- 08.03.02 : 15e siècle
09 : époque moderne
  --- 09.01 : 16e siècle
  --- 09.02 : 17e siècle
  --- 09.03 : 18e siècle
10 : époque contemporaine
  --- 10.01 : 19e siècle
    --- 10.01.01 : 1ère moitié 19e siècle
      --- 10.01.01.01 : 1er quart 19e siècle

dossier(s) rattaché(s) :
046s038  ---  046s011

Iconographie :

"La maison seigneuriale de Livry", vue du château de Livry  [5069]
"La maison seigneuriale de Livry", vue du château de Livry [5069]
© Département de la Seine-Saint-Denis
"Paris et environs. Feuille IX" (détail)  [772]
"Paris et environs. Feuille IX" (détail) [772]
© Département de la Seine-Saint-Denis
"Livry.- Rue de l'abbaye - Ruines du château"  [2677]
"Livry.- Rue de l'abbaye - Ruines du château" [2677]
© Département de la Seine-Saint-Denis
 
"Livry - Vue prise sur le coteau"  [9]
"Livry - Vue prise sur le coteau" [9]
© Département de la Seine-Saint-Denis
"Gargan. - Vue des hauteurs"  [8]
"Gargan. - Vue des hauteurs" [8]
© Département de la Seine-Saint-Denis
 


Bibliographie :
 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas