bandeau atlas du patrimoine
atlas du patrimoine bases documentaires > catalogue de sites / d'édifices > notices de sites / d'édifices >

le Val Adam (Montfermeil) [047s056]

 

localisation
En application de l'article 69 du décret 2004-490 du 3 juin 2004, aucun élément précis de localisation ne peut être donné pour ce site archéologique.


Appellation : le Val Adam

Commune : Montfermeil

Inventeur - Informateur -Enquêteur : Héron Claude
Année de la découverte ou de l'enquête : 2000
Redacteur(s) : Héron Claude
Date de la rédaction : 11/12/2000
Organisme : Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Etat à la découverte : sans objet
Niveau d'interprétation : site fonctionnel
Précision de l'emprise : sans objet
Type d'étude : carte archéologique de la Seine-Saint-Denis

Qualification de la datation : période(s) d'occupation

Description : L'ermitage dit du Val Adam est fondé en 1165 par Adam et Mathilde de Montfermeil. Un cimetière est attesté près de la chapelle en 1184. L'établissement est rattaché à l’abbaye de Livry en 1207. Les ermites cèdent alors la place à trois chanoines de Saint-Victor vivant dans la règle de Saint-Augustin. L’ermitage est désormais appelé Prieuré de Montfermeil. En 1572, tous les chanoines ont disparu. En 1573, un ermite s’y installe.Vers 1680, un rapport à l’Official de Paris décrit l’ermitage en ses termes : "La chapelle était en bon et suffisant état, bien voûtée, bien couverte. Les vitres étaient dans leur entier. Il y avait dans cette chapelle un autel de pierre avec deux degrés de plâtre, une image de la Vierge avec ses parements, une croix, deux chandeliers de bois, un parement d’autel avec sons châssis, et deux prie-Dieu de bois. Cette cheapelle était longue de quatorze pieds et large de dix, et fermée d’une clôture de bois à barreaux, sans aucune ferrure. Sur la chapelle s’élevait un clocher sans cloche. La maison des ermites se composait, en bas, d’une petite cuisine avec four, le tout de douze pieds de long et douze de large; au-dessus, d’une chambre de même grandeur que la cuisine avec deux cabinets dont l’un avait vue sur la chapelle. sur cette chambre était une pièce en galetas lambrissée dans laquelle on avait accès par une échelle. A cette maison était joint un petit bâtiment, servant d’écurie et de bûcher, construit sur caves; à côté, on trouvait deux jardins, de la contenance d’une demi-quartier, plantés d’arbres fruitiers". L’ermitage est supprimé en 1684, mais le service divin continue d’y être célébré, à la charge de l’abbaye de Livry. On note qu'une croix située “soubs l’hermitage” de Montfermeil est attestée au 14e siècle.


indexation matière :
06 : occupation de l'espace
  --- 06.14 : architecture religieuse
    --- 06.14.02 : édifice religieux
      --- 06.14.02.01 : édifice religieux chrétien
        --- 06.14.02.01.03 : établissement conventuel
          --- 06.14.02.01.03.05 : ermitage

indexation chronologique :
08 : moyen age
  --- 08.02 : moyen age classique
    --- 08.02.02 : 12e siècle
      --- 08.02.02.02 : 2e moitié 12e siècle
    --- 08.02.03 : 13e siècle
  --- 08.03 : bas moyen age
    --- 08.03.01 : 14e siècle
    --- 08.03.02 : 15e siècle
09 : époque moderne
  --- 09.01 : 16e siècle
  --- 09.02 : 17e siècle

dossier(s) rattaché(s) :
047s000  ---  047s056

Bibliographie :
 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas