bandeau atlas du patrimoine
atlas du patrimoine bases documentaires > catalogue de sites / d'édifices > notices de sites / d'édifices >

bains douches municipaux (Pantin) [055inv267]

 

Nord Ouest Est Sud noRd-ouest norD-est sUd-ouest sud-esT


Appellation : bains douches municipaux

Commune : Pantin
Adresse(s) : 42 rue Edouard Vaillant

Inventeur - Informateur -Enquêteur : Lohr Evelyne
Année de la découverte ou de l'enquête : 2004
Redacteur(s) : Lohr Evelyne
Date de la rédaction : 2004
Organisme : service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Type d'étude : étude PLU

Qualification de la datation : campagne(s) de construction
Date de construction : 1924

Auteur(s) : Letailleur Désiré (architecte, architecte communal) ; Lecoeur P. (ingénieur-constructeur) ; Blatt Pierre (entrepreneur de travaux publics, Pantin)
Description : Construit en 1924 grâce aux subventions issues des produits des jeux, cet édifice s'inscrit dans la politique de santé publique menée par la municipalité socialiste de Charles Auray au cours de l'Entre-deux-guerres. Celle-ci donne lieu à la construction de plusieurs équipements sanitaires et d'hygiène sociale répondant au souci de prévenir les risques de maladie ("la propreté corporelle constitue la meilleure façon de lutter contre les maladies", compte-rendu de mandat 1919-1925).
Il est implanté au coeur du quartier ouvrier des Quatre Chemins, légèrement en arrière de la salle des fêtes, dans l'enceinte de l'actuel square de La Pérouse. Le deuxième édifice de bains douches, construit au même moment dans le quartier de l'église (32, rue de Montreuil, aujourd'hui, Charles-Auray) a été démoli. Les deux établissements comprenaient chacun 20 cabines de douche ou baignoires. Ils étaient concédés par la Ville à André Lafaille, concessionnaire des bains douches d'un grand nombre de villes de proche couronne au début des années 1930.
Le plan définitif des bains douches des Quatre Chemins est daté de 1924. Conçu par l'architecte communal Désiré Letailleur, l'édifice est construit par l'ingénieur-constructeur P. Lecoeur pour la mise en oeuvre de la structure en béton, l'entrepreneur de travaux publics pantinois Pierre Blatt pour la maçonnerie, avec l'intervention des entreprises suivantes : La Compagnie industrielle des Bois (menuiserie, Pantin), Marcel Vallu (serrurerie, Montreuil), Louis Dufflo (couverture volcanique, Paris), Société "Travail et Progrès" (plomberie, Paris 19e), Paul Cottin (peinture, Pantin).
Il s'agit d'un bâtiment à rez-de-chaussée surélevé et un étage partiel, de plan rectangulaire avec avant-corps central en saillie, correspondant à l'espace d'accueil et d'attente. La façade est en meulière pour le soubassement et brique claire pour l'étage, avec emploi de la brique rouge pour souligner les séparations entre les niveaux et imitation de chaînages d'angle. L'inscription "Bains-douches municipaux" en mosaïque de grès cérame surmonte la fenêtre du premier étage.
Un escalier commande l'accès à cet édifice de conception symétrique : une salle d'attente divisée en deux, distribue l'aile des femmes à droite et celle des hommes à gauche. On compte 12 douches pour les hommes, 4 pour les femmes et 4 baignoires pour les femmes. Le premier étage est occupé par un logement de fonction dans la partie centrale de l'édifice.
Sources : Compte-rendu de mandat 1919-25, Conseil municipal Pantin, p. 28 ; AM Pantin, M 019, bains-douches : plans, devis, projets ; AM Pantin, 3 Fi 109, 3 Fi 146, 3 Fi 147.


indexation matière :
indexation chronologique :
Iconographie : cliquez ici pour voir toute l'iconographie se rapportant à ce site

 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas