bandeau atlas des collèges
atlas du patrimoine dossiers > atlas des collèges > notice de collège >
COLLÈGE ROSA LUXEMBURG


2 mail Benoît Frachon AUBERVILLIERS
livraison 1998


programme : Collège 600 et Segpa
code site CG93 : 10700050000Rosa-Luxemburg/10C
code site IA : 0932272P
autre(s) collège(s) à Aubervilliers : Jean Moulin, Gabriel Péri, Denis Diderot, Henri Wallon



LES ACTEURS DE LA CONSTRUCTION

Maître d'ouvrage : Département de la Seine-Saint-Denis
Maître d'ouvrage délégué : Sodedat 93
Architectes : Louis et Annie-Brigitte Soria
Programmiste : Menighetti
Bureau d'étude technique : Berim
Entreprise : Quillery GTM


LE COLLÈGE EN CHIFFRES

Surfaces

surface hors-oeuvre brute : 16172 m2
surface hors-oeuvre nette : 9065 m2
surface utile : 5687 m2
surface du terrain : 9000 m2

Programme détaillé

salles d'enseignement général : 17
salles de sciences : 3
salles de technologie : 4
salle d'informatique : 1
salles d'enseignement artistique : 2
CDI et locaux associés : 231 m2
salle d'EPS : 295 m2
salle polyvalente : 115 m2
demi-pension : 232+135 m2 salle+cuisine
préau : 192 m2
plateau EPS : 4060 m2 dont cour
logements de fonction : 5

Coûts

coût des bâtiments : 8 997 343€ valeur juin 97


LE COLLÈGE DANS LE QUARTIER

situation du collège, contexte urbain

Le quartier du Marcreux qui accueille le collège, un des 11 quartiers d’Aubervilliers, est aujourd’hui en mutation. La culture maraîchère y a dominé jusqu’au début du XXe siècle lorsque celle-ci fut supplantée par les activités industrielles.
La construction du collège s’est inscrite dans le cadre plus global du projet urbain de la ZAC Heurtault. L’objectif de cet aménagement est, en redynamisant le quartier devenu vétuste, d’élargir le centre-ville vers l’ouest et le canal Saint-Denis.
Le collège constitue un élément fort de cette restructuration, dans un secteur caractérisé par la quasi-absence d’équipements.

Le terrain d’assiette du collège est bordé par trois voies :
- à l’ouest : le Boulevard Félix-Faure
- au nord : la rue du Landy
- à l’est : le mail piéton Benoît-Frachon où se situe l’entrée principale du collège.
L’environnement immédiat est pour l’essentiel constitué de petits immeubles collectifs anciens et nouveaux. Quelques commerces se regroupent au carrefour des rues du Landy et Heurtault


Plan de situation
© CG93 - InterAtlas - Cities revealed (licence n° 0393CG93)
 

Mail Benoît-Frachon
© Caue 93
 

Carrefour rues du Landy et Heurtault
© Caue 93
 

Rue Ferragus
© Caue 93
 

Rue Heurtault
© Caue 93
 
desserte, accès

Deux nouvelles voies ont été créées dans le cadre de la ZAC, notamment pour assurer la desserte du collège et des nouvelles opérations, le mail Benoît-Frachon et la rue Léon-Jouhaux.
Le principe de desserte pour les élèves repose essentiellement sur un accès piéton au collège. L’entrée principale s’effectue ainsi par le mail piéton Benoît-Frachon, lui-même desservi au Nord par la rue du Landy et à l’est de façon secondaire, par la rue Léon-Jouhaux, une voie en impasse.
Les livraisons s’effectuent par le boulevard Felix-Faure.
Les logements de fonction ont leur accès rue Léon-Jouhaux


Plan masse
© Atelier Soria
 

Desserte livraison et passerelle
© Caue 93
 
PARTI ARCHITECTURAL ET URBAIN

implantation sur le terrain

L’implantation des bâtiments à l’alignement sur rue côté mail et côté rue du Landy permet de conforter le caractère urbain de la rue avec son front bâti, tout en réservant un espace suffisamment vaste pour la cour de récréation bénéficiant des expositions sud et est.
Pour assurer la continuité du front bâti rue du Landy, le collège intègre dans sa composition, un immeuble d’habitation ancien, et reprend l’échelle du bâti environnant.
La composition des bâtiments sur la parcelle permet de libérer suffisamment d’espace à l’arrière, le long du boulevard Félix-Faure pour les terrains de sports.
Dans le projet initial, une allée traversait le collège d’est en ouest, comme un passage librement ouvert sur le quartier. Ce principe a du être abandonné, cette allée subsiste toutefois comme un axe ménageant une perspective encadrée par le passage sous l’aile d’enseignement


Façade rue du Landy
© Atelier Soria
 

Façade rue du Landy
© Atelier Soria
 

Carrefour rues du Landy et Heurtault
© Caue 93
 
composition architecturale

La composition d’ensemble articule deux grands volumes principaux perpendiculaires, de direction nord-sud et est-ouest.
Une grande galerie de distribution des espaces que prolongent les locaux de la demi-pension et de la SEGPA est recoupée par une aile perpendiculaire qui regroupe l’ensemble des salles de classes. Outre une organisation fonctionnelle claire, cette disposition permet d’absorber les différences de niveaux du terrain naturel en définissant, de part et d’autre de l’aile d’enseignement, la cour à l’est et les terrains de sport à l’ouest.

La grande aile qui, comme la galerie, se développe sur trois niveaux, vient au Nord se glisser entre deux petits immeubles existants. Elle s’étire vers le sud jusqu’à la limite de la parcelle, « calant » les espaces extérieurs.

Les décrochements vitrés de la façade marquent l’angle de la rue du Landy et du mail piéton, signalant la présence du collège. Par les rythmes verticaux plus serrés créés par les saillies vitrées rue du Landy, le bâtiment reprend l’échelle des immeubles d’habitation environnants.

Sur le mail, dans une première séquence, le traitement architectural affirme les lignes horizontales, exprimant la fonction de bâtiment public du collège. L’entrée principale est signalée par un volume vitré en saillie. Dans une deuxième séquence, la volumétrie plus fragmentée des logements de fonction adopte une échelle de petits immeubles d’habitation.

A l’arrière, sur le boulevard Félix-Faure, les bâtiments d’un seul niveau, structurent l’angle du boulevard et de la rue du Landy


La cour et le préau
© Caue 93

Le college depuis le Bd Felix-Faure
© Atelier Soria
 

Façade ouest et terrains eps
© Atelier Soria
 

Rue du Landy
© Caue 93
 

Entrée principale mail B.-Frachon
© Atelier Soria
 

Logements de fonctions sur le mail
© Atelier Soria
 
ORGANISATION DES ESPACES

Autour du hall-galerie qui se développe avec élégance sur un triple niveau, s’articulent les différents espaces du collège abritant les principales fonctions:

- Au rez-de-chaussée : la loge, l’administration, les espaces collectifs (salle polyvalente), de la vie scolaire, de détente (foyer des élèves), et la cour de récréation visible par transparence.
- A l’extrémité de la grande galerie la demi-pension et les locaux de la SEGPA avec son jardin, intégrés dès le programme au collège. Seuls les ateliers de la SEGPA sont situés à l’extrémité du collège à cause du bruit qu’ils génèrent.
- Au 1er et au 2e étages, le CDI et les salles de cours réparties dans la grande aile perpendiculaire à la galerie. Le premier étage accueille les salles d’enseignement général et artistique et, le second : les salles de sciences et technologie.

La salle d’EPS n’est pas exprimée comme un volume spécifique, elle est au contraire intégrée à la composition, glissée sous les salles d’enseignement général


Plan du rez-de-chaussée
© Atelier Soria

Plan du deuxième étage
© Atelier Soria
 

La galerie
© Caue 93
 

Entrée segpa
© Atelier Soria
 

Distribution des classes
© Caue 93
 

La salle informatique
© Caue 93
 

Coupe sur salles de classe et salle eps
© Atelier Soria
 
ESPACES INTÉRIEURS

La galerie est l’élément majeur de la composition, sur trois niveaux, animée par le jeu des galeries et passerelles. La lumière naturelle y joue un rôle important, comme dans l’ensemble du collège, diffusée en différents points et par différentes sources : façades vitrées, cloisons de pavés de verre.


La salle eps
© Atelier Soria
 

La galerie et le hall d'entrée
© Atelier Soria
 
MATÉRIAUX ET COULEURS

L’ensemble des espaces extérieurs et intérieurs du collège sont traités avec soin.
La quasi-totalité des façades étant visibles depuis l’espace public, celles-ci sont toutes composées et réalisées avec une même attention, selon les principes mêmes de l’architecture moderne, sans que soit privilégiée ou définie une façade avant ou une façade arrière.
A l’intérieur comme à l’extérieur matériaux et couleurs se complètent, utilisés en nombre limité afin de ne pas nuire à la lisibilité de l’ensemble.
A l’extérieur les bâtiments sont unifiés par l’utilisation d’un ton clair, de menuiseries et brise-soleil* en aluminium laqué gris-foncé et des panneaux de bois au ton chaud.
A l’intérieur on retrouve les mêmes matériaux et couleurs. Des carrelages muraux et des touches de couleurs vives animent les couloirs


Patio de la Segpa
© Caue 93

Façade logements, détail
© Caue 93
 
brise-soleil : dispositif développé par les architectes du Mouvement moderne formé de lamelles de béton ou métal, servant à amortir le rayonnement direct du soleil sur une façade. Le brise-soleil permet aussi un contact moins radical de la façade avec l'extérieur.


Façade salles de cours, détail
© Caue 93
 

Le préau
© Caue 93
 

Les façades sur cour la nuit
© Atelier Soria
 

Distribution des classes
© Caue 93
 

 
LES ARCHITECTES DU COLLÈGE

Louis et Annie-Brigitte Soria

Louis et Annie-Brigitte Soria ont développé leur activité d’architectes essentiellement en Île-de-France dans les domaines de l’Éducation et du logement. Ils sont les auteurs d’un nombre important d’équipements scolaires, de la maternelle au lycée ainsi que de logements sociaux dans le Val-de-Marne et en Seine-Saint-Denis.

Sélection de réalisations en Seine-Saint-Denis:

Programmes scolaires :
Collège Paul-Eluard, 16 rue Raspail, Montreuil – 2005
École maternelle des Drapiers, École élémentaire Gutenberg, 9 rue de la Montjoie, Saint-Denis – 2005
Reconstruction du lycée Hélène-Boucher à Tremblay-en-France

Logements :
Bagnolet, rue René-Alazard – 2004
Saint-Denis, La Plaine, Zac Cristino Garcia – place de la Gare – 2006

Bureaux :
Montreuil, Zac Valmy - 1994

 

 
UN COLLÈGE UNE PERSONNALITÉ

Rosa Luxemburg
1871-1919

Rosa Luxemburg est une des principales figures révolutionnaires de la fin du XIXe et du début du XXe siècles. Elle prend place parmi les théoriciens du mouvement communiste les plus éminents. Profondément attachée à l’idée d’une véritable démocratie socialiste, elle expose et développe dans ses écrits un idéal révolutionnaire authentique.
Née en Pologne, où très jeune elle milite tout en suivant de brillantes études (doctorat d’économie politique), elle s’installe ensuite en Allemagne et acquiert la nationalité allemande en 1898. Elle y anime l’aile gauche du parti social-démocrate (SPD). Exclue du SPD, elle est alors l’instigatrice avec Karl Liebknecht en 1916, du mouvement spartakiste à l’origine du parti communiste allemand. Ce mouvement révolutionnaire, internationaliste et antimilitariste, conduit en janvier 1919 à une insurrection lors de laquelle, le 15 janvier, Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht sont assassinés.

 

 
 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas