bandeau atlas des collèges
atlas du patrimoine dossiers > atlas des collèges > notice de collège >
COLLÈGE JEAN MOULIN


76 rue Henri-Barbusse AUBERVILLIERS
livraison 1975
reconstruction sur site 2014


programme d'origine : CES 900 et SES 96
programme actuel : collège 750 + 100
programme futur : collège 700 et SEGPA 64 élèves (production industrielle, hygiène alimentation services)
code site IA : 0931184G
autre(s) collège(s) à Aubervilliers : Gabriel Péri, Denis Diderot, Henri Wallon, Rosa Luxemburg


CHRONOLOGIE

LES ACTEURS DE LA CONSTRUCTION

Maître d'ouvrage (1975) : Ministère de l’Education nationale
Architecte (1975) : André-Henri Roux
Entreprise (1975) : SAERP, procédé industrialisé SAE (Société auxiliaire d’entreprises)
Artiste 1% (1975) : J. Tissinier
Maître d'ouvrage (2014) : Eiffage pour le compte du Département de la Seine-Saint-Denis
Architectes (2014) : Dominique et Giovanni LELLI
Entreprise (2014) : Eiffage


LE COLLÈGE EN CHIFFRES

Surfaces

surface hors-oeuvre brute : 12 068 m2
surface hors-oeuvre nette : 7 500 m2
surface utile : 5 491 m2
surface du terrain : 23 443 m2

Coûts : non connus

Le collège Jean-Moulin est l’un des 5 collèges d’Aubervilliers. Il est implanté dans le quartier Paul-Bert, un quartier en évolution constitué de grands îlots et de profondes parcelles, formant un tissu urbain bien particulier lié à l’histoire industrielle du secteur et dont il reste encore des témoignages remarquables comme les anciens bâtiments de la Documentation française. Le collège sera entièrement reconstruit sur son site pour la rentrée 2014.

 

détail façade
CAUE 93/AP - ©CAUE 93
 

1975 livraison

Maître d'ouvrage : Ministère de l’Education nationale
Architecte : André-Henri Roux
Entreprise : SAERP, procédé industrialisé SAE (Société auxiliaire d’entreprises)
Artiste 1% : J. Tissinier


LE COLLÈGE DANS LE QUARTIER

Dès l’origine le collège est situé sur une grande parcelle qui se développe en profondeur dans un îlot assez vaste défini par les rues Henri-Barbusse, Lécuyer, Trevet et la rue des Presles et qui appartenait à la SAPN (Société d’alimentation de Paris-Nord). Il est mitoyen au sud des ateliers et garages municipaux installés dans les locaux d’une ancienne usine de construction mécanique. Au nord, il jouxte l’usine Budin, établissement spécialisé dans la fonderie du plomb et la ferblanterie, rachetée en 1918 à une fonderie de boîte de conserves installée en 1898. A l’est, le gymnase communal Manouchian, desservi par la rue Lécuyer est doté d’un accès secondaire au collège.
A proximité on note la présence de bâtiments remarquables comme l’ex-Documentation Française restructurée par les architectes Leclercq et Dusapin, la cheminée de l’ancienne manufacture d’allumettes SEITA inscrite à l’ISMH, les bains-douches de Lablaude et Pessemies (1925), le groupe scolaire Paul-Bert (1888) et enfin, le lycée Le Corbusier de P. Riboulet rue Rechossière (2003)

 

parvis et entrée du collège
CAUE 93/AP - ©CAUE 93
 
PARTI ARCHITECTURAL ET URBAIN

Le collège a été construit selon les préconisations des projets-types agréés par le Ministère de l’Éducation nationale en vigueur dans la décennie 1965-1975 devant permettre grâce à une production industrialisée de pallier le manque d’établissements scolaires du second degré. Etablis selon une logique fonctionnaliste ces projets-types répartissent les différentes fonctions du collège dans des bâtiments séparés et adaptés au contexte par l’architecte de l’opération. L’établissement se compose d’une aile enseignement de 4 niveaux sur laquelle s’articule un bâtiment de 2 niveaux dédié à l’enseignement spécialisé et à la restauration reliés par une passerelle hébergeant la salle polyvalente. Les ateliers sont séparés, de même que les 5 logements de fonction situés dans un bâtiment 3 niveaux. Les locaux sont conçus à partir d’une trame* de 7m20 de type évolutive correspondant à la dimension d’une salle de classe, qui a remplacé au début des années 70 la « trame Education nationale » de 1m75*.
L’implantation des bâtiments semble avoir été guidée, outre les principes fonctionnalistes qui prévalent alors, par la configuration du terrain et par le souci de ménager des espaces récréatifs suffisamment grands et ensoleillés, et de pouvoir créer les différents accès (accès principal, accès de service et des logements). Ainsi, la part réservée à la composition architecturale et du plan masse est-elle réduite, tributaire du programme et du système constructif industrialisé ainsi que du terrain. Le collège est implanté en retrait avec entre la clôture à l’alignement et les bâtiments un espace végétalisé planté d’arbres de haute tige.
Un CIO a été ajouté par la suite entre la clôture sur la rue Barbusse et le bâtiment d’enseignement. L’inscription urbaine de l’équipement ne semble pas non plus avoir été l’objet d’une réflexion particulière et le collège ne bénéficie que de peu de visibilité depuis la rue et le quartier : seule la réalisation de l’artiste Jacques Tissinnier exécutée en 1977 dans le cadre du 1% artistique signale le collège: sur le pignon du bâtiment enseignement figurant une page de cahier d’écolier est inscrit « J’écris ton nom Liberté », évocation du poème Liberté de Paul Eluard, qu’un crayon monumental semble venir d’écrire. L’œuvre sera conservée avec le nouveau projet.

 

esplanade à l'entrée du collège
CAUE 93/AP - ©CAUE 93
 

aile enseignement
CAUE 93/AP - ©CAUE 93
 

cour de récération et aile enseignement
CAUE 93/AP - ©CAUE 93
 
MATÉRIAUX ET STRUCTURE

Structure poteaux-poutres en BA, contreventements : pignons, cages d’escaliers, chaînage dans l’épaisseur des planchers.
Planchers : poutrelles, hourdis, dalle de compression en béton,
Façades porteuses en éléments préfabriqués de dimensions 2,68 de long par 3,43 de haut avec 2 demi-coquilles de liaison des éléments, meneau intermédiaire, traverse haute support plancher haut, allège avec isolant thermique incorporé.
Châssis métalliques incorporés au coulage.
Fondations spéciale

 

cour, bâtiment restauration et enseignement spécialisé
CAUE 93/AP - ©CAUE 93
 

2014 reconstruction sur site

Maître d'ouvrage : Eiffage pour le compte du Département de la Seine-Saint-Denis
Architectes : Dominique et Giovanni LELLI
Entreprise : Eiffage


LE COLLÈGE EN CHIFFRES

Programme : collège 700 et SEGPA 64 élèves (production industrielle, hygiène alimentation services)
SHON : 8396 m2
Surface terrain : 17621m2
Coût de l’opération : 28,531 m€ TTC

 

perspective depuis la rue
©Lelli
 
PROCÉDURE ET PROGRAMME

Procédure : contrat de partenariat

Le contrat de partenariat retenu par le Département pour la construction des 12 collèges en PPP du PEI est un contrat administratif par lequel il confie à un groupement pour une période de 20 ans une mission globale ayant pour objet la construction, la maintenance de l’établissement.

 
Qualités environnementales et énergétiques

Bâtiment BBC, panneaux solaires, toitures végétalisées

 
Spécificités du programme

Eléments béton préfabriqué blanc, finition froissée en RDC, lasurée en étages.
Logements de fonction bois en toitur

 

 

1-3 sur 5 images


page 1 sur 2
 
page 1 sur 2
 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas