bandeau atlas des collèges
atlas du patrimoine dossiers > atlas des collèges > notice de collège >
COLLÈGE PIERRE CURIE

programme d'origine : CES 1200 et SES 96
programme actuel : collège 800
code site IA : 0931005M
autre(s) collège(s) à Bondy : Henri Sellier, Jean Renoir, Jean Zay, Pierre Brossolette


CHRONOLOGIE

1965 : livraison du groupe scolaire Pierre-Curie et installation progressive de classes de CEG avec d’abord des classes de 6e
1969 : construction de 4 classes d’orientation professionnelle
1970 : construction d’ateliers et de classes
1971 : installation de bâtiments « préfabriqués », le collège de CEG devient CES
1973 : aménagement du collège dans les bâtiments du groupe scolaire, ouverture d’une SES
1977-1978 : nationalisation du collège
2014 : reconstruction sur site


LES ACTEURS DE LA CONSTRUCTION

Maître d’ouvrage (1965) : Ministère de l’Education nationale
Architectes (1965) : Henri Colboc et G. Philippe
Entreprise (1965) : SMCTP (Société métropolitaine de construction et de travaux publics)
Artiste 1% (1965) : Robert Charlier sculpteur céramiste, sociétaire du salon d’automne
Maître d'ouvrage (2014) : Eiffage pour le compte du Département de la Seine-Saint-Denis
Architectes (2014) : Atelier d’architecture Malisan, François Malisan, Laurence Trochaud
Entreprise (2014) : Eiffage


Le collège Pierre Curie est l’un des 5 collèges de Bondy. Il est situé au sud de la ville dans le quartier dit de la « Mare à la Veuve », un secteur constitué d’un tissu urbain résidentiel mixte d’habitat pavillonnaire et collectif mais coupé du centre de la ville par l’emprise des infrastructures ferroviaires
Afin de pallier le manque d’équipements scolaires dans ce quartier resté longtemps sous-équipé, la construction d’une école s’avéra nécessaire en 1965 à la suite de l’édification d’une cité artisanale et d’un ensemble de logements (La Sablière).
Celle-ci fut construite sur un vaste terrain (170x170m) situé le long de la rue de Villemomble et constitué de la réunion de plusieurs parcelles se développant derrière l’école maternelle préexistante. Celle-ci, tout à fait typique de l’architecture scolaire des années 30 fut édifiée en 1936 par Barrion et Tranchant, architectes communaux. Elle est inscrite au PLU.
Dès l’origine, une voie interne dessert l’ensemble des bâtiments scolaires disposés sur le terrain sans véritable volonté d’organisation autre que celle imposée par la logique fonctionnaliste ayant alors cours avec notamment une orientation nord/sud des bâtiments. La distribution des classes s’effectue en effet selon la disposition en vigueur à l’époque : un couloir latéral au nord dessert une rangée de classes orientées au sud. Ce principe induit des bâtiments peu épais et linéaires et une architecture répétitive correspondant à l’alignement régulier des fenêtres en façade et à la trame adoptée par l’Education nationale d’abord basée sur un module de 1m75 (une largeur de couloir, 4 modules pour une classe en façade, 5 en profondeur).
Le groupe scolaire se compose d’un bâtiment de quatre niveaux et 14 classes pour l’école des garçons, et d’un bâtiment de 2 niveaux de 14 classes également pour les filles.
Assez rapidement le groupe scolaire accueille des classes de CEG et en 1973 l’établissement, devenu CES en 1971, est aménagé dans le bâtiment des garçons complété par des bâtiments « préfabriqués » et accompagné d’une SES (Section d’éducation spécialisée). L’ensemble dispose également depuis l’origine d’un gymnase en charpente métallique et de logements de fonction. Le collège ne connaît pas ensuite de modifications majeures hormis quelques aménagements et travaux comme en 1994 la création d’un préau et, en 1998 et 2003, le remplacement des châssis vitrés acier en façade sud puis nord.
La construction est de type traditionnel réalisée en structure poteaux poutres en béton, avec des planchers poutrelles hourdis en béton et un remplissage par « agglos » (briques de béton) creux avec une finition à l’enduit classique et à l’enduit de gravillon lavé. Les poteaux sont en béton brut de décoffrage, les menuiseries, métalliques, l’établissement est équipé d’un chauffage central.

 

l'école élémentaire
CAUE 93/AP - ©CAUE 93
 

façade nord, détail sur cage d'escalier
CAUE 93/AP - ©CAUE 93
 

sculpture du 1% artistique
CAUE 93/AP - ©CAUE 93
 

2014 reconstruction sur site

Maître d'ouvrage : Eiffage pour le compte du Département de la Seine-Saint-Denis
Architectes : Atelier d’architecture Malisan, François Malisan, Laurence Trochaud
Entreprise : Eiffage


LE COLLÈGE EN CHIFFRES

Programme collège 600
SHON : 9074 m2
Surface terrain : 18349 m2

Coût de l’opération : 30,96 M€ TTC

 

nouveau collège vue perspective
Malisan & Trochaud - Atelier d'architecture Malisan
 
PROCÉDURE ET PROGRAMME

Dans le cadre du PEI un nouveau collège sera livré en 2014. Il sera reconstruit sur site.

 
Qualités environnementales et énergétiques

Chauffage par pompe à chaleur géothermie et complément chaudière gaz – toitures végétalisées et panneaux solaires.

 
Spécificités du programme

Programme complémentaire spécifique : Cuisine centrale
Equipements sportifs gymnase et plateau sportif extérieur

Eléments décoratifs résille métallique – béton matricé aspect chiffonné gris anthracite – béton lisse blanc en étage. Gymnase : bardage béton lisse

 

 

1-3 sur 4 images


page 1 sur 2
 
page 1 sur 2
 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas