bandeau atlas des collèges
atlas du patrimoine dossiers > atlas des collèges > notice de collège >
COLLÈGE LUCIE AUBRAC


5 avenue Lucie-Aubrac LIVRY-GARGAN
livraison 2008


programme : Collège 600
code site IA : 0932454M
autre(s) collège(s) à Livry-Gargan : Édouard Herriot, Léon Jouhaux



LES ACTEURS DE LA CONSTRUCTION

Maître d'ouvrage : Département de la Seine-Saint-Denis
Maître d'ouvrage délégué : Sodedat 93
Architecte : Atelier François Guénon, F. Guénon, P. Esnault
Bureau d'études techniques : Berim
Economiste : Tohier, SA
Entreprise : CBC, entreprise générale
Mobilier CDI : Patrick Esnault


LE COLLÈGE EN CHIFFRES

Surfaces

surface hors-oeuvre nette : 6 900 m2
surface utile : 6 286 m2
surface du terrain : 10 371 m2

Programme détaillé

salles d'enseignement général : 21
salles de sciences : 4
salles de technologie : 3
salle d'informatique : 1
salles d'enseignement artistique : 2
CDI et locaux associés : 218 m2
salle d'EPS : 300 m2
salle polyvalente : 181 m2
demi-pension : 666 m2
foyer des élèves : 61 m2
préau : 341 m2
cour : 1622 m2
plateau EPS : 1 550 m2
logements de fonction : 5

Coûts

coût global de l'opération : 16 000 000 €
coût des travaux : 13 200 000 €


Sur la nouvelle avenue du même nom (éponyme), le collège Lucie-Aubrac déploie une longue façade blanche animée de brise-soleil* et flanquée de quatre pavillons. Sur ce bâtiment principal, se greffe un autre bâtiment à la façade courbe, revêtu de panneaux de bois. À leur jonction, le parvis joue le rôle d’espace de transition aussi bien entre les différentes parties du bâtiment, qu’entre la rue et le collège. Des patios plantés ont été créés entre les pavillons, autour desquels se répartissent les salles de sciences et de technologie. Les classes d’enseignement général s’ouvrent, quant à elles, sur le paysage du golf et du parc forestier de la Poudrerie. Un des parti pris a été de laisser pénétrer la lumière naturelle au cœur des espaces majeurs du collège et de ses circulations.

 

vue d'ensemble et parvis
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 
LE COLLÈGE DANS LE QUARTIER

À l’est de la commune, le collège s’inscrit dans l’environnement privilégié du Parc forestier de la Poudrerie que prolonge le golf du même nom. Sa situation en entrée de ville à l’angle de deux voies importantes, la rue du Dr Roux et l’avenue Lucie-Aubrac, lui confère une grande visibilité. Cet emplacement lui permet en devenant un élément structurant du quartier, à dominante pavillonnaire, d’affirmer ainsi pleinement son rôle de bâtiment public.
L’entrée principale du collège se situe sur l’avenue Lucie-Aubrac, à la jonction entre les deux corps de bâtiment principaux, clairement signalée par l’avancée d’un des quatre pavillons de la grande façade et accompagnée par la façade courbe du bâtiment revêtu de bois. Le parvis permet un accès en toute sécurité.
Les accès, à la cour de service, au parking du personnel et aux logements de fonction s’effectuent par la rue du Dr-Roux


plan de masse
Caue 93 - © atelier Guénon
 

vue aérienne
SPC - © CG93 - InterAtlas - Cities revealed (licence n° 0393CG93)
 

entrée du collège
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 

vue d'ensemble
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 
PARTI ARCHITECTURAL ET URBAIN

Le collège se compose de deux bâtiments principaux disposés en équerre selon deux axes orthogonaux nord-sud et est-ouest. Ce parti d’implantation permet de développer, d’un côté une grande façade sur l’avenue Lucie-Aubrac, de l’autre, d’accueillir une cour de récréation au cœur du terrain. Ce principe permet d’affirmer un parti pris contrasté, plutôt urbain côté avenue dont le collège est un élément structurant, plutôt paysager côté cour, avec l’environnement naturel du golf et du parc de la Poudrerie.

Le collège développe ainsi sa façade principale sur l’avenue. Les 4 plots en avancée sur cette façade, avec leur «patio-jardin», comme de gros pavillons, se veulent un rappel du tissu pavillonnaire environnant tant au niveau de l’échelle que de la présence végétale. Ils permettent par ailleurs d’accorder les deux échelles, celle du collège, bâtiment public, et celle plus familière du tissu pavillonnaire environnant.
À l’articulation entre les deux bâtiments principaux en «équerre», l’entrée se signale par une grande façade vitrée équipée de brise-soleil* en bois assurant la transition entre les matériaux et les formes : le revêtement de bois de l'un habillant la grande courbe de béton de l’autre.
Plus expressif et animé côté avenue, sur la façade principale, le langage architectural est plus retenu côté cour de récréation. Le parti architectural faisant de la cour un espace calme et abrité, les façades s’y développent plus sobres et lisses : la volumétrie simple s’accompagne d’un vocabulaire aux références modernes (dominante des lignes horizontales, façades claires et blanches, fenêtres en longueur avec allèges* filantes, qu’interrompent quelques touches de bois, menuiseries métalliques sombres, large bandeau filant, dessinant une ligne nette en couronnement*…)
Les architectes signent leur architecture par un soubassement marqué, traité en faïence noire posée en opus incertum* et agrémentée de touches de couleur vive.

Clin d’œil à l’architecture du Mouvement moderne*, le pignon de l’aile principale est traité et mis en scène tel un signal sur le rond-point. Un escalier monumentalisé est intégré à la composition architecturale, elle-même traitée comme un assemblage et un jeu de plans orthogonaux, aux angles vifs aux lignes affirmées et au dessin net (lignes obliques des escaliers, débord de toitures et porte-à-faux* formant une composition à la géométrie très structurée).

L’adaptation au terrain naturel présentant un dénivelé d’environ 1m a nécessité à la conception même du bâtiment un réglage des niveaux des sols du rez-de-chaussée. Ainsi ce dernier est traité sur deux niveaux différents, avec un rez-de-chaussée bas côté cour et un rez-de-chaussée haut côté parvis et hall d’entrée.

Les logements s’inscrivent quant à eux dans le prolongement du tissu pavillonnaire existant. Leur situation légèrement à l’écart du collège et leur accès individualisé depuis la rue du Dr Roux permet de préserver leur intimité. Traités comme des maisons de ville, ils bénéficient en outre de terrasses au sud.
Les terrains de sport sont situés en limite sud-est de la parcelle.
Les espaces extérieurs ont été soignés, côté cour de récréation et côté avenue, avec un principe de bancs au design ludique, ou un abri à vélo traité en marquise.


coupes sur les passerelles et la salle EPS
Caue 93 - © atelier Guénon

vue d'ensemble et parvis
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 
brise-soleil : dispositif développé par les architectes du Mouvement moderne formé de lamelles de béton ou métal, servant à amortir le rayonnement direct du soleil sur une façade. Le brise-soleil permet aussi un contact moins radical de la façade avec l'extérieur.


articulation des 2 ailes côté cour
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 
allège : élément construit situé entre le plancher et l'appui d'une fenêtre


la cour
Caue 93/AP - © caue 93
 
opus-incertum : mise en oeuvre de dallage ou maçonneries au gré de la forme d'éléments aux contours irréguliers


façade nord-ouest sur cour, détail
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 
couronnement : partie qui termine le haut d'un ouvrage


pignon ouest détail
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 
Mouvement moderne : le Mouvement Moderne désigne la nouvelle architecture de la première moitié du XXe siècle et dont les principes fondamentaux sont les formes plutôt cubiques et lisses, le fonctionnalisme et le rejet de l'ornement.


parvis avec bancs et entrée
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 
ORGANISATION DES ESPACES DU COLLÈGE

Simplicité du plan, lisibilité de la distribution, fluidité des espaces, soin apporté au traitement de l’éclairage naturel, sont les principes qui ont guidé la conception générale du collège.
L’organisation de l’ensemble se veut compacte.
Un hall spacieux dessert les principales unités du collège réparties dans deux ailes en équerre dédiées à l’enseignement, elles-mêmes articulées par le grand volume reconnaissable à sa façade courbe.
Les deux ailes en « équerre » abritent les salles de cours dans les étages, orientées sur la cour, à l’abri des nuisances sonores de l’avenue et de l’exposition au soleil, chacun des pavillons ayant une affectation spécifique. L’un est dédié à l’enseignement scientifique et technique, les autres respectivement, au pôle médical et social, à l’accueil des parents et à la loge.
Le bâtiment à la façade courbe accueille quant à lui les fonctions dédiées à la communauté scolaire et à l’encadrement : administration, salle polyvalente, demi-pension, puis à l’étage, CDI, salle d’EPS, locaux des professeurs.

La différence de niveau entre l’avenue et la cour a été résolue en implantant d’une part au niveau bas, accessibles de plain-pied, les locaux bordant la cour de récréation et en relation directe avec cette dernière (demi-pension, sanitaires, préau et locaux de la vie scolaire), d’autre part au niveau de l’avenue et du parvis, les locaux directement en contact avec l’accueil (l’administration, le pôle médico-social, la loge).
Les deux niveaux sont reliés par une rampe permettant l’accès des personnes handicapées.
Aux étages, la différence de niveau résiduelle, entre les deux parties du bâtiment est absorbée par une faible pente des passerelles.

Le principe de distribution adopté pour les classes a été la desserte d’une double rangée de salles par un couloir central, sauf au deuxième étage où le couloir n’en dessert qu’une seule rangée. Les couloirs bénéficient toutefois d’un éclairage naturel.
Les premier et 2e étages sont entièrement dédiés à l’enseignement, avec le CDI et la salle EPS au 1er étage.
La salle polyvalente, au rez-de-chaussée, est dotée d’un accès spécifique qui permet son utilisation en dehors des heures de fonctionnement du collège.


plan du rez-de-chaussée
Caue 93 - © atelier Guénon

coupes de principe
Caue 93 - © atelier Guénon

plan du 1er étage
Caue 93 - © atelier Guénon
 

une salle de cours
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 

salle de restaurant
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 

le CDI
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 

salle polyvalente
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 

un couloir
Caue 93/AP - © caue 93
 

plan du 2e étage
Caue 93 - © atelier Guénon
 

espaces de distribution
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 
ESPACES ET USAGES

Si l’ensemble des espaces du collège est conçu pour offrir une atmosphère calme et propice au travail, les espaces de distribution, hall, escaliers, passerelles, rampes sont autant d’éléments qui apportent une dimension ludique et chaleureuse tout en permettant un repérage aisé dans l’établissement.
Une attention particulière a été portée au traitement de la lumière naturelle dans l’ensemble des espaces du collège, bandeaux vitrés pour les classes, façade-rideau pour le hall, puits de lumière dans le CDI, éclairage zénithal* des locaux d’EPS.
La majorité des salles de classes d’enseignement général bénéficient d’une orientation au nord-est ou nord-ouest, orientation favorable tant du point de vue de la qualité de l’éclairage naturel que du confort thermique. Les façades exposées au sud et à l’ouest sont équipées de brise-soleil.
La conception des espaces ne privilégie pas seulement la qualité de la lumière, mais aussi la qualité des vues. Ainsi, la salle d’arts plastiques, avec sa grande verrière au nord-est, a été conçue comme un atelier d’artiste avec ses vues au nord sur le paysage du parc. Les salles de technologie et de sciences bénéficient des vues sur leur « jardin-patio » ; le hall et ses passerelles, du paysage de la poudrerie et du golf.
La salle polyvalente a été réalisée avec soin, et offre une acoustique de qualité (panneaux de bois perforés, faux-plafonds).


passerelles
Patrick Esnault - © atelier Guénon

le mobilier de la cour
Caue 93/AP - © caue 93
 

sous-face des passerelles, signalétique
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 
éclairage zénithal : nom générique désignant les sources d'éclairage naturel vertical


locaux d'EPS
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 

pignon nord-est, détail
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 

le CDI
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 

jardin--patio
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 
MATÉRIAUX ET COULEURS

La structure porteuse du bâtiment du collège est une ossature poteaux-poutres*, la salle EPS est dotée d’une charpente bois.
Le traitement des façades met en œuvre différents matériaux afin de jouer de leur variété de textures, de leur confrontation et de leur contraste (pignons des logements en béton lasuré*, enduits de façade blancs, revêtement de bois, béton matricé*, céramique et faïence noire en soubassement sur la cour, etc.).
La façade courbe est recouverte de bois (pin de Douglas), les brise-soleil sont de la même essence.
Les menuiseries extérieures filantes sont en aluminium thermolaqué.
A l’intérieur, le travail sur la couleur reprend le principe de jeu de matières et de couleurs développés à l’extérieur. Le contraste entre le blanc, qui domine, et le noir rehaussé de touches plus ou moins larges de couleurs sert de fil conducteur au traitement de distribution (faïence des couloirs et sous-face des passerelles) et des espaces collectifs (demi-pension, CDI,…)
Les locaux d’EPS reçoivent leur propre traitement avec un couloir d’accès en béton lasuré d’un ocre intense.
Les terrasses plantées attenantes aux logements jouent un rôle dans l’isolation thermique, et dans l’absorption du CO2.
La clôture fait alterner murs pleins et grille métallique


vue générale
Patrick Esnault - © atelier Guénon

entrée, détail
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 
système poteau-poutres : système constructif constituant l'ossature d'un bâtiment


ossature des bâtiments côté cour
© CBC
 
béton lasuré : béton sur lequel on applique un produit d'imprégnation et de revêtement de teinte naturelle ou colorée et laissant voir la matière par transparence.


béton lasuré
Caue 93/AP - © caue 93
 
béton matricé : béton d'aspect décoratif obtenu par saupoudrage d'un durcisseur minéral coloré appliqué sur un béton frais à l'aide d'une matrice permettrant d'obtenir différents aspects de surface ou de couleur


texture du béton détail
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 

façade nord-ouest sur cour
Patrick Esnault - © atelier Guénon
 

 
L'ARCHITECTE DU COLLÈGE

L’Atelier d’architecture François Guénon

François Guénon et Patrick Esnault, architectes DPLG, ont installé leur atelier d’architecture au coeur de la cité de Rougemont à Sevran.
Depuis sa création il y a 25 ans, l’Atelier d’architecture s’est consacré à la conception et à la réhabilitation de logements ainsi qu’à la réalisation d’équipements publics scolaires ou à vocation sociale, essentiellement en Seine-Saint-Denis : collèges, groupes scolaires, crèches, centres de loisirs, EHPAD, MAPAD, etc.
Pour ces architectes, il s’agit « d’abord d’être à l’écoute des besoins des usagers, qu’ils soient habitants, enseignants, élèves ».
Parmi les réalisations récentes de l’Atelier d’architecture, on peut citer:

Équipements scolaires et socio-culturels :
Collège Jean-de-Beaumont, Villemomble, 2002
Collège 600 Livry – Sevran, en construction
École primaire et centre de loisirs Marie-Curie, Sevran, 2003-2004
Groupe scolaire André-Malraux, Tremblay-en-France, 1999
Centre de loisirs Foch, Villemomble, 2002
Gymnase, Tremblay-en-France, 1994

Logements :
31 logements PLUS, ZAC Hoche, Montreuil 2004
40 logements PLA et accession, ZAC Hoche, Pantin, 2000
86 logements PLA, Sevran 1995

 

 
UN COLLÈGE UNE PERSONNALITÉ

Lucie Aubrac
1912-2007

Cofondatrice du Mouvement de Libération lors de la Deuxième guerre mondiale, Lucie Aubrac est une des héroïnes de la Résistance. Après la Libération, elle reprend son métier de professeur d’histoire et poursuit son engagement en faveur de la liberté et de la paix, qui s’est traduit par des actions auprès de pays luttant pour leur indépendance, d’abord en Indochine, ensuite en Algérie. Lucie Aubrac, qui a aussi accompagné les femmes du monde entier dans leurs revendications, reste une référence historique et un modèle pour la cause des femmes.

 

 

1-3 sur 49 images


page 1 sur 17
 
page 1 sur 17
 
 
Accueil

Outils Plan du site Contacts / Crédits / Mentions légales
 
cadre bas